Que faut-il savoir sur FinOps ?

FinOps est un framework opérationnel qui apporte un changement culturel associant finance, technologie et activité métier pour améliorer la responsabilité financière. Grâce à la transformation cloud, FinOps optimise la valorisation commerciale.

Avec FinOps, les entreprises renforcent leur valeur commerciale. Elles comprennent la complexité et les défis de la gestion financière informatique. FinOps permet d’identifier les métriques et les composants indispensables à la concrétisation de la valeur commerciale.

Dans le meme genre : Quelle entreprise de développement web choisir pour réaliser vos projets ?

FinOps, c’est aussi la gestion financière dans le Cloud afin d’en contrôler les coûts. Les équipes inter fonctionnelles sont amenées à collaborer.

Les nombreux avantages de FinOps

FinOps présente de nombreux avantages dépassant la réduction des coûts :

En parallèle : L'impact de « Star Wars » et « Star Trek » : Qui a le plus marqué la culture geek?

  • On est au fait des diverses possibilités et on connaît le catalogue complet des services que le fournisseur Cloud propose pour être plus pointu ;
  • On maîtrise l’utilisation de la donnée pour une meilleure facturation « pay as you go » afin d’adapter la performance ;
  • On joue le rôle pivot entre diverses parties prenantes : opérations, métiers, finance… ;
  • On garantit l’optimisation depuis la conception du cycle de vie à l’application. On bénéficie des avantages du Cloud.

Grâce à cette alternative, on économise du temps de serveur, des coûts et de l’énergie…

FinOps : les stratégies et les bonnes pratiques

Déjà, il faut définir les objectifs en matière de coût. Il est important de déterminer la qualité et le délai. Ces trois dimensions permettent de réaliser un bon compromis pour tenir compte du time to market et de la qualité de service.

Ensuite, fixer des objectifs ne suffit pas. Il faut refacturer les coûts, maintenir les budgets, réaliser un reporting transparent (KPI’s, coûts, consommation…).

L’approche FinOps prend ses racines au niveau de la conception des applications. Cela ressemble à la correction que l’on apporte au bug avant la production. Cependant, cette application bien conçue n’est pas un motif pour être moins vigilant.

Cas concret en entreprise : les acteurs à impliquer dans FinOps

La démarche FinOps implique la participation de différents acteurs dont les équipes Finances. Certes, le nom « FinOps » vient de « Financial Operations ». Le Cloud bouleverse l’évolution budgétaire des projets et le coût de l’IT.

De ce fait, la responsabilité FinOps incombe au DSI ou au CTO. Il convient de souligner que le responsable FinOps joue un rôle crucial. Il doit gouverner la démarche et garantir le respect des règles par tous les concernés. Il peut formuler des recommandations, tout comme il peut aussi recueillir des avis.

Les décideurs business (chefs d’entreprise et autres responsables métiers) sont aussi concernés par le FinOps. Pour prévoir les conséquences de leurs choix, ces décideurs doivent comprendre les enjeux du Cloud.

Quid de l’avenir de FinOps ?

Il est très probable que le Serverless arrive pour en finir avec cette opposition contenu/contenant. L’allocation des ressources va alors diminuer ou augmenter avec l’usage. Ainsi, le verre va grandir avec le niveau d’eau. Il n’y aura plus de verre à moitié plein ou à moitié vide.

Le FinOps s’adapte et migre progressivement vers une orientation Dev (en partant d’une orientation Ops/Infra). Il s’agit d’une optimisation de code et d’une efficience applicative.